Tableaux modernes abstraits de J.Kouzya

Photo art

L'oeuvre de J. KOUZYA naît de la rencontre de la tradition du nu et de notre époque de saturation de l'image.

Cette dernière est multiple et puise dans les références les plus académiques et les plus nobles de l'Histoire de l'Art à travers ses paysages, ses portraits, ses sujets mythologiques, aussi bien que dans le répertoire le plus ordinaire voire le plus vile comme celui des paysages de fond d'écran et de la publicité. La rencontre est iconoclaste car elle subvertit l'académisme en faisant un simple matériau et hisse les images les plus basiques au rang des plus merveilleuses draperies. 

 

Le nu est chez l'artiste à la fois hypertrophié par les gros plans et mis à couvert par la projection des pixels.

Le corps se donne à lire dans cet entre-deux de mise en présence du vivant, du mystère de la peau et de l'arrêt du geste, et d'oubli de la matière de la chair au profit de la surface de projection. Cette surface, n'étant pas plane, plie l'image projetée, lui donne des rondeurs et des creux, nuance ses couleurs, et invite le spectateur à un jeu qui rend ce dernier actif devant le tableau qui s'offre comme une énigme : quelle partie du corps a-t-on devant les yeux ?

 

C'est ainsi qu'au lieu de s'offrir dans son évidence, le corps nous échappe et que le labyrinthe de lignes qui se déploie devant nous nous invite à une errance ludique et charnelle. Nous devenons le regard indiscret dont l'objet nous échappe, nous intrigue, se laisse entrapercevoir, se joue de nous et s'offre à notre propre imagination.

  • @j.kouzya
  • @j.kouzya

© 2018 J. KOUZYA